lundi 4 août 2008

796 - Lettre aux mineurs de fond

AVERTISSEMENT

Certaines personnes ont malheureusement pris au premier degré ce texte ironique, ce qui m'a valu quelques désagréments. Des anciens mineurs et fils de mineurs se sont sentis injuriés à tort par ce texte qui est non pas seulement une critique -sous des dehors acerbes faussement moqueurs- de l'exploitation de l'homme par l'homme mais également une dénonciation sans complaisance de la complicité des mineurs de fond eux-mêmes dans le système qui les broya. Je tiens donc à clarifier les choses : je ne méprise nullement les mineurs de fond, ni même leurs patrons d'ailleurs. Je ne fais qu'une petite analyse -sur le mode ironique- qui vaut ce qu'elle vaut mais qui a l'avantage d'être courageusement indépendante.

On vous appelle les "gueules noires" avec respect et admiration sous prétexte que vous vous encrassez la face du matin au soir comme de gros souillons à trente mètres sous terre ... Moi je vous nomme "têtes de cochons" car vous n'êtes que de sales pervers s'adonnant au travail de force, ce qui nécessairement vous fait puer la sueur comme des porcs !

Vous êtes des petits crasseux côtoyant de la naissance à la mort cette saleté de charbon que vous magnifiez bêtement comme si votre existence de "pataugeurs professionnels" représentait le summum de la félicité sociale, l'exemple de la réussite personnelle, le modèle du courage collectif alors qu'en vérité, incapables de vous extraire de votre fange atavique, vous ne cultivez que l'échec, la misère, la faiblesse, la lâcheté.

On vous appelle les "héros du quotidien", vous n'êtes que d'indicibles cancres de pères en fils pour qui la mine est la seule alternative à votre héréditaire paresse scolaire ! Et puis tout le monde sait bien que le pinard est votre seul réconfort, bande de poivrots à la peau noircie ! Et même si ce n'est pas vrai, on le croit. Ce qui suffit à vous déclasser aux yeux du monde.

Mais surtout cette puanteur qui se dégage de vos personnes.... Cette sempiternelle, satanée, écoeurante odeur de transpiration qui imprègne vos bleus de travail, n'avez-vous donc pas honte d'arborer de la sorte les larmes de vos corps éprouvés ? Indigents que vous êtes, au sortir de la mine n'avez-vous pas d'autre étendard à brandir que ces sourires austères sur vos visages sales, grossiers, burinés quand d'autres plus réfléchis, mieux éduqués et bien moins malpropres que vous affichent leur éclatante santé sous leurs coquets chapeaux de feutre ?

Décidément vous les "gueules noires", vous incommoderez toujours les esthètes de ma carrure....

Retournez donc au charbon puisque vous êtes assez bêtes pour vouloir continuer à creuser vos trous à rats de génération en génération !

Moi pendant ce temps, je vais maintenir bien au chaud mon précieux front de sybarite auprès des braises réconfortantes, régénérantes de ma cheminée à charbon.

11 commentaires:

  1. Fumiers de travailleurs !

    Je vous bastonnerai le dos moi ! Rien que pour vous apprendre à respecter les belles gens de mon espèce qui eux au moins ont le bon goût de vivre avec les mains lisses, propres, nettes...

    Salauds de mineurs de fond ! Restez dans votre trou au lieu de la ramener : c'est que je n'ai pas envie de manquer de charbon pour cet hiver.

    Que chacun reste à sa place : les mineurs dans leur trou, les Izarra dans leurs sommets !

    Raphaël Zacharie de Izarra

    RépondreSupprimer
  2. Non, tu n'as pas compris... Ce que tu fais là est convenu, comme dans ton texte ( longue diatribe contre mineurs pour finir sur ironie "ma cheminée à charbon"... téléphoné au possible )

    Si quelqu'un était tombé dans le panneau en criant salaaaaaaaaaud, ok !
    Mais là j'ai dit : convenuuuuuuu... terriblement convenu.

    Du coup tu t'es fait avoir, ta réaction rappelle une pie bavarde qui saute avec trop de hâte sur le premier objet qui brille.

    L'esthète bat de l'aile.

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour LG,

    Cela est convenu, oui et alors ? Ce qui est convenu n'est pas nécessairement mensonger et ce qui est original peut être parfaitement faux. Je ne cherche pas à faire l'original, je l'ai déjà dit (je laisse ces enfantillages aux plumes immatures) mais à dire des VERITES. Que ces vérités soient banales ou exceptionnelles, là n'est pas l'essentiel. Ce qui compte, c'est de dénoncer le MENSONGE, la PETITESSE, l'INEPTIE.

    Le reste est secondaire.

    Raphaël Zacharie de Izarra

    RépondreSupprimer
  4. Michel Allonso = Raphael Zacharie de Izarra

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Anonyme,

    Je dirais même plus :

    Raphael Zacharie de Izarra = Michel Allonso !

    Raphaël Zacharie de Izarra

    RépondreSupprimer
  6. Ça tourne en rond par ici...

    RépondreSupprimer
  7. Raphaël Zachara de Izarrie enfin démasquée au grand jour !

    http://img519.imageshack.us/img519/4823/izgirlgl7.jpg

    http://img519.imageshack.us/img519/4823/izgirlgl7.jpg

    http://img519.imageshack.us/img519/4823/izgirlgl7.jpg

    RépondreSupprimer
  8. Raphaëlle Zachara de Izonrie enfin démasquée au grand jour !

    http://img519.imageshack.us/img519/4823/izgirlgl7.jpg

    http://img519.imageshack.us/img519/4823/izgirlgl7.jpg

    http://img519.imageshack.us/img519/4823/izgirlgl7.jpg

    RépondreSupprimer
  9. Très rigolotte la photo !

    RépondreSupprimer
  10. Michel Allonso, est l'époux fictif d'Isabelle Allonso encore une farce de ce cher Izarra.

    RépondreSupprimer